to top

35ième Festival international de Mode et de Photographie de Hyères !

FIMPAH35
Hyères depuis le jardin de la villa Noailles

Après avoir été repoussé de plusieurs mois, le festival a finalement eu lieu en octobre au lieu d’avril pour cause de pandémie. Mais cette année, la présence de mon fils, à mes côtés, du début à la fin, a compensé cet inconvénient et ça, c’était très sympa !

Et pourtant, ça commençait plutôt mal car, suite à un bug, personne ne m’a trouvée dans les fichiers, au moment du retrait d’accréditation : fichtre ! Une grande première, après toutes ces années en tant que festivalière, alors que mon fils et son accréditation étudiant n’ont rencontré aucun problème, eux !

Bref, tout s’est arrangé et nous avons passé ensemble une épuisante, mais merveilleuse journée à Hyères, avec le soleil en prime (comme quoi avril ou octobre, ça ne change pas grand chose ici !).

bouquets de Debeaulieu Paris
Les magnifiques bouquets de Debeaulieu Paris !

But first, la villa Noailles !

Après avoir attendu la navette, un certain temps (on était à deux doigts de faire le chemin à pieds…si je puis dire !), nous sommes donc montés à la villa que j’ai faite découvrir à mon fils (il n’avait jamais visité l’intérieur). La visite de la villa, toujours décorée par les merveilleux bouquets de Debeaulieu, était aussi agréable qu’à l’accoutumée (même masqués), sauf que, à chaque fois que l’on rentrait quelque part, on devait présenter ses mains pour recevoir un jet de gel hydro-alcoolique (je n’ai jamais eu les mains aussi désinfectées que ce jour-là). Pour éviter les attroupements, le nombre de personnes entrant dans une pièce était limité (jauges d’accueil réduites de 50%), ce qui a engendré des files d’attente à l’extérieur, mais d’une façon générale, tout a été bien géré par l’équipe organisatrice.

Cette année, j’ai aussi voté pour le prix du Public dans toutes les catégories. En revanche, je n’ai toujours pas participé à un atelier, car, je suis tout de même obligée de limiter les allées et venues Toulon-Hyères ou tout du moins de les rentabiliser (en plus, je n’ai aucune idée de la manière de s’inscrire à ces ateliers : ben oui, je suis une quiche ! ).

Mais, au vu du fait que c’était peut-être mon dernier festival : c’est un peu dommage (je doute fort de me déplacer du sud-ouest pour y assister : nouvelle vie, nouveaux centres d’intérêt !) !

Bref, nous avons fait le tour des 10 photographes finalistes parmi lesquels j’ai eu un petit faible pour Laurence KUBSKI.

FIMPAH35

Puis, nous sommes montés admirer les expositions de la piscine (photo du haut) : une sélection des créations de Jonathan Anderson, directeur artistique des deux maisons de couture, JW Anderson (il est le fondateur de celle-ci) et Loewe, ainsi que l’exposition photographique “Silenzio” qui mettait à l’honneur cette année, Paolo Roversi, photographe de mode et portraitiste italien vivant à Paris, invité d’honneur et directeur du jury pour la catégorie photographie (photo du bas).

Nous avons eu plus de mal pour accéder à la petite pièce où se trouvaient les accessoires mode participant à la compétition , bijoux, sacs et chapeaux. Mais après une petite pause goûter, nous y sommes enfin parvenus. J’ai eu une nette préférence pour les sacs de la française Eva Verwicht.
Et puis, nous sommes allés aux showrooms The formers, sans pouvoir trouver ceux des finalistes (non mais, où étaient-ils cachés?). Nous n’avons donc pas vu les vêtements du défilé, de plus près : dommage !
Bref, le temps de rentrer, de prendre une collation, de se changer et il était temps de repartir pour nous rendre au défilé.

Défilé FIMPAH35

Le défilé ! 

Le programme : projection du film de présentation des finalistes accessoires de mode en compétition pour le Grand Prix du Jury, défilé des 10 stylistes en compétition pour le Grand Prix du jury Première Vision et le Prix 19M des Métiers d’art de Chanel, défilé des 10 stylistes en compétition pour le Prix Chloé, défilé de Christoph Rumpf, lauréat du Grand Prix du jury Première Vision 2019 (Ouf!).

Nous avons assisté au défilé du samedi soir, 20h00. Cette année, le nombre de défilés a été revu à la baisse comme le nombre de spectateurs, COVID 19 oblige. A part, le fait que j’ai failli m’évanouir pour cause de chaleur (ah, les souffleries du hangar de la Mouture…) et de masque sur la figure, j’ai beaucoup apprécié de ne pas être serrée comme des sardines (1 place sur 2 était occupée). J’ai donc pu, tout à loisir, filmer (malgré un cameraman très/trop présent : je suis sûre qu’il perd 2 kilos à chaque défilé ! L’as-tu aperçu sur une des vidéos plus haut ?).

Heureusement, j’ai tenu le coup jusqu’au bout (cf. chaleur) : j’aurais regretté de louper un si beau spectacle !

J’ai donc d’abord eu un coup de coeur pour les créations aériennes et féeriques de Céline SHEN (vidéo en haut à gauche) jusqu’au défilé de Maximilian RITTLER et ses silhouettes de dandy contemporain, pour qui j’ai finalement voté, à l’occasion du prix du Public, alors que je n’ai ni photographié, ni filmé son défilé (bizarre, non?). Visuellement, c’est incontestablement, Tom VAN DER BORGHT qui nous en a mis plein les mirettes (vidéo en bas à gauche).

Mais les oeuvres en maille de Xavier BRISOUX ne m’ont pas laissée indifférente.

Et puis, 4 défilés plus tard, la fête s’est terminée : tout le monde est ressorti dans le calme et la sérénité, en évitant les attroupements.

Au vu du palmarès plus bas, tu constateras que j’ai le don (rare) d’avoir un avis différent des votants : je tombe toujours à côté (bon, en même temps, chacun ses goûts, hein!)

Mais, de toute façon, sans surprise, c’est toujours l’excentricité la plus débridée qui l’emporte (voir par exemple le précédent gagnant Christoph RUMPF) !

Défilé…suite

En haut, à gauche Marvin M’TOUMO et Tom VAN DER BORGHT en bas à droite

Palmarès :

Mode

Grand Prix du Jury Première Vision : Tom Van Der Borght, Belgique

Prix Chloé : Marvin M’Toumo, France

Prix 19M des Métiers d’Art de Chanel : Emma Bruschi, France

Prix du Public – Ville d’Hyères : Tom Van Der Borght, Belgique

Dotation Mercedes-Benz : Emma Bruschi, France

Photographie

Grand Prix du Jury Photographie : Guanyu Xu, Chine, États-Unis

Prix de la photographie American Vintage : András Ladosci, Hongrie

Prix du Public – Ville d’Hyères : Dustin Thierry, Curaçao/Pays-Bas

Dotation Wallpaper : Stefanie Moshammer, Autriche

Accessoires de Mode

Grand Prix du Jury accessoires de mode : Ddiddue et Juanna Etcheberry, France

Mention spéciale du jury accessoires de mode : Antonin Mongin, Dimitri Zephir et Florian Dach, France

Prix du Public – Ville d’Hyères : Oubadah Nouktah, France/Syrie

Prix Hermès des accessoires de mode : Ddiddue et Juanna Etcheberry, France

Il faut savoir qu’en vrai, ce festival est bien plus riche que mon compte-rendu ne le laisse croire, surtout pour ceux/celles qui ne travaillent pas, sont sur place et peuvent donc s’y rendre tous les jours. Expositions, ateliers, signatures, performances, concerts, danse, masterclass, défilés, sport (oui, oui!), visite des showrooms, rien ne manque pour occuper le festivalier, de jour comme de nuit.

Cet article n’est donc que le reflet de nos activités sur une seule journée.

Quoiqu’il en soit, bravo à tous pour ce beau festival (malgré les circonstances pas forcément favorables) qui, finalement, me met toujours en joie (et de la joie, on n’en a pas de trop en ce moment, non?)!

Et toi, qu’est-ce qui t’a mis en joie dernièrement?

signature-blog-chiffons
photo prise à la villa Noailles, à l'occasion du festival
Photographie de @julien_vallon prise à la villa Noailles et reproduite sur les murs, à l’intérieur de la villa / Robe, chapeau et bottes Kenzo (directeur artistique Felipe Oliveira Baptista, grand Prix du jury 2002)

Chiffons and co, blog Lifestyle, Mode, Voyage

Le blog avec une pincée de Mode, un zeste de décoration, une larme de voyage, un soupçon de cuisine et quelques tranches d'humeur (humour)...Garanti sans colorant, ni conservateur ^^

  • matchingpoints

    C’est une belle manifestation, dans des circonstances plutôt défavorables, mais qui change les idées ! En ce qui concerne les goûts et les prix, c’est toujours un sujet de discussion…
    Avons-nous loupé quelque chose, allez-vous quitter la région ?

    27 octobre 2020 at 14 h 39 min Répondre
  • Julie Lab

    Bonjour!
    Comme à chaque fois, j’aime tes articles à propos de cette manifestation! J’ai vu le fameux cameraman qui est très investi dans son travail!
    Je n’ai jamais mis les pieds à la villa Noailles, et dans un autre registre, à Porquerolles.. ca m’énerveeee!!^^

    bisous!
    ps: Quand pars tu pour le sud ouest?

    27 octobre 2020 at 16 h 52 min Répondre
  • Nina

    Malgré des petites embûches, je vois que tu as apprécié de festival.
    C’est le plus important,

    28 octobre 2020 at 10 h 51 min Répondre
  • Maximilian Rittler

    Thank you for the article and the sweet comment <3

    5 novembre 2020 at 12 h 43 min Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :