to top
Trails-discovery-dolce-fregate-provence

Circuit découverte du Dolce Frégate Provence!

La découverte d’un lieu de villégiature est vécue différemment suivant les individus : il y a ceux qui s’en tiennent aux sites touristiques et qui se « selfisent » à tour de bras (ce n’est pas peu dire…), ceux qui ne sortent pas de leur hôtel, le dit-hôtel leur offrant déjà un large panel d’activités diverses et variées (même si l’hôtel en question est situé dans un lieu très exotique : « Alors, c’était comment tes vacances? Super, je n’ai pas quitté l’hôtel ! »), les baroudeurs qui vivent chez l’habitant, mangent local, vivent local, pensent local et puis, il y a ceux, plus raisonnables, qui veulent connaître les produits locaux, les bonnes adresses, sortir des sentiers battus, sans pour autant virer candidats à Koh Lanta .
la-galerie-a-ciel-ouvert

Galerie à ciel ouvert ou comment découvrir l’art contemporain d’une façon ludique!

Après avoir découvert et apprécié le domaine du château La Coste et sa galerie d’art à ciel ouvert, l’homme gardait cette adresse sous le coude, pour quand les circonstances s’y prêteraient. La venue de mon amie Mimi nous a fourni l’occasion qui nous manquait pour nous rendre à la commanderie de Peyrassol, au demeurant, bien plus près de notre domicile.
la-plaine-des-maures

Au moins deux (bonnes) raisons d’aller marcher dans la plaine des Maures….

Un dimanche, en début d’après-midi, nous avons pris la route pour nous rendre dans la plaine des Maures, à environ 1h00 de chez nous, afin de faire le tour du lac des Escarcets, à pieds.
Mais, passons sans attendre au récit de cet après-midi, riche en péripéties (Bon, peut-être que j’exagère un peu…), ainsi qu’aux 2 très bonnes raisons d’aller marcher dans la plaine des Maures (liste non exhaustive).
Bormes-les-mimosas

Un dimanche sous le signe de la photographie !

Suite à un échange avec mes collègues, j’ai appris que des flamants roses étaient visibles non loin de chez moi (faut l’ savoir, j’ai toujours un train de retard ^^). J’ai donc proposé à l’homme de nous rendre aux Salins d’Hyères pour photographier les fameux flamants roses que j’aime tant (et pas seulement pour la décoration de ma maison). Du coup, il a suggéré de pousser jusqu’à Bormes-les-mimosas, pour immortaliser aussi les dits-mimosas, avant la fin de leur floraison : rien ne pouvait me faire davantage plaisir que de partir en balade pour photographier (enfin, sauf peut-être un petit séjour dans un hôtel 5 étoiles avec massage, repas gastronomique, cadre magique… mais, je m’égare là !)
Le 12 février, au matin, nous sommes donc partis en famille, mais sans, le beau temps, qui, lui, était ailleurs (va-t-en savoir où…) : la journée commençait bien, tiens, pour une sortie photo ^^
Possible que je sois aussi par là…

 

 

 

Dernière mode

Ma page Inspilia

Mon blog Tumblr

 

 

mes-bonnes-adresses en PACA