to top

35ième Festival international de Mode et de Photographie de Hyères !

festival-mode-photographie-2020
FIMPAH35
Hyères depuis le jardin de la villa Noailles

Après avoir été repoussé de plusieurs mois, le festival a finalement eu lieu en octobre au lieu d’avril pour cause de pandémie. Mais cette année, la présence de mon fils, à mes côtés, du début à la fin, a compensé cet inconvénient et ça, c’était très sympa !

Mes rêves déco pour notre futur chez nous !

mes rêves déco pour notre futur chez nous!

Mes critères de sélection pour notre prochaine maison sont un chouilla élevés (j’ai sans doute abusé du visionnage des émissions de Stéphane PLAZZA : haha !), mais bon, comme on n’est pas là que pour être sérieux, je vais te les partager ici :

  • j’aurais souhaité de belles prestations comme par exemple des carreaux de ciment, une verrière, une double vasque, un portail électrique, une alarme, un dressing, du parquet (trop cool, le parquet!)….et j’en passe ! ( Dans l’absolu, nous souhaiterions de préférence une maison où l’on puisse s’installer sans délai, sans avoir besoin de faire des travaux de folie)
  • une piscine, ç’aurait été bien aussi 
  • une surface habitable comprise entre 90 et 120 m2
  • une habitation de plain pied (parce qu’on ne rajeunit pas)
  • au fond d’une impasse (pour la sécurité de mes chats)
  • sur un terrain clos (ça, c’est pour mon chien !)
  • avec climatisation (réchauffement climatique oblige !)
  • une cuisine ouverte et équipée si possible
  • avec panneaux solaires (pour compenser la climatisation)
  • et bien sûr, hors secteur Sévéso ou déchetterie ou autre joyeuseté de ce genre

Tu crois que j’exagère ??? Si peu !

ThéraSéréna ou le psy à domicile !

theraserena-ou-le-psy-a-domicile

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été angoissée, voire stressée. Bien sûr, les causes variaient suivant les périodes de ma vie et je gérais beaucoup mieux la situation lorsque j’étais plus jeune, mais cela a toujours été présent en moi. J’ai fait avec, autant que j’ai pu. Et puis, des répercussions physiques ont commencé à apparaître, suite à des problèmes sur mon lieu de travail qui ont déclenché des crises de spasmophilie (pas moins de 18 symptômes allant des démangeaisons aux spasmes musculaires, en passant par des douleurs thoraciques foudroyantes). Devant l’absence de réactivité du milieu médical (tant que l’on a un travail, pourquoi se plaindre ? ou bien “je vais vous prescrire un antidépresseur !”), j’ai décidé de prendre le taureau par les cornes et de me sortir de là par moi-même. J’ai donc suivi des thérapies cognitives et comportementales (avec plus ou moins de succès), j’ai fait de la méditation (avec beaucoup plus de succès), de l’exercice (et même du yoga, mais pas longtemps), des séances d’hypnose (comme celle qui m’a permis d’arrêter de fumer), des initiations au développement personnel, bref, j’ai fait tout ce que je pouvais pour venir à bout de ce qui me pourrissait la vie insidieusement.