to top
les-5-jolies-choses-de-juin

Les 5 jolies choses à retenir en juin !

Juin fut un mois plutôt calme, durant lequel tout ne fut pas rose pour moi ! Mais le but de cet article récurrent étant de mettre en avant les jolies petites choses simples de l’existence, je ne m’étendrais pas sur le sujet (quoique, si tu insistes…non? Tant pis !).
Voici donc les 5 jolies choses que je retiendrais ce mois-ci :
digital-detox

Digital detox ? No, i can’t !

Dire que certains paient pour faire une digital detox : ahahah !
La mienne fut gratuite, mais n’a pas été pour autant une démarche volontaire et dans ce cas-là, c’est nettement moins… drôle ! Sauf si tu es toi-même coupée du monde virtuel depuis très très longtemps, tu n’ignores pas que la digital detox est tendance comme le miracle morning ou la detox alimentaire : elle consiste donc à se déconnecter, pendant un certain temps, de tous nos appareils numériques, ce qui, en soit, n’est pas une mauvaise idée, surtout quand on est accro.
En 2017, je fais ce que je veux!

En 2017, JE FAIS CE QUE JE VEUX !

Bon, ça, c’est la théorie hein….Car, bien sûr, on ne peut pas toujours faire ce que l’on veut : c’est la vie! Mais, hormis toutes les obligations incontournables, j’ai décidé d’arrêter les résolutions, les objectifs, la pression, en 2017 (il me semble avoir déjà écrit ça…Hum, hum…) : voilà donc mon programme pour cette nouvelle année ! Non mais, c’est vrai, hein, ça sert à rien de se forcer. La preuve en est que, les années passant,  le club de ceux qui s’abstiennent de prendre des engagements, qui, de toute façon, ne seront pas tenus très longtemps, est en train de devenir « the place to be ».

Alors, au diable, les obligations, girls just want to have fun ^^

2016, c'est fini !

Bye, bye 2016 !

Voilà, 2016 a tiré sa révérence. La solution de facilité aurait été de ne retenir de cette année 2016 que le négatif (et ne serait-ce qu’il y en a eu), mais pas d’ça chez nous! Non, moi, j’ai plutôt pris le parti de ne voir que le verre à moitié plein, en ne retenant que le meilleur. Alors, même si cette année ne m’a pas fait de cadeaux (mais suis-je vraiment la seule dans ce cas?), je suis, malgré tout, loin d’être à plaindre…comparée à d’autres, en tout cas !

En effet, je ne suis pas à plaindre, parce qu’au final, cette année 2016, quand on prend le temps de faire une pause et de se retourner, sur ces 12 mois écoulés,  aura été plus riche qu’il n’y paraissait…surtout avec du recul (parce que bon, quand on a le nez dans le guidon…)!

toutes-dailleurs

#toutesdailleurs

A l’initiative du magazine ELLE, j’ai décidé de publier aujourd’hui, un article un peu particulier. Particulier à plusieurs titres, d’une part parce qu’il s’éloigne de ma ligne éditoriale, plutôt futile d’habitude (mais que j’assume totalement) – quoique l’avantage de l’étiquette Lifestyle, c’est aussi de pouvoir parler de presque tous les sujets- et d’autre part, parce que non seulement, j’y traite d’un sujet que je n’aborde pas en temps ordinaire, mais que le sujet en question, peut, de surcroît, prêter à polémique et ça, tu vois, en général, j’évite. Mais bon, tant pis hein….
(Petit intermède en passant : que tu sois ou non d’accord avec moi, je ne demande qu’une chose -enfin, bon, disons 2- : la politesse et le respect ! A bon entendeur…)
Voici donc ma participation à la mobilisation en faveur de l’accueil des réfugiés, publiée sous le hashtag #toutesdailleurs.
Mes acolytes