to top

Spasmophilie, où j’en suis?

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu beaucoup de mal à me décider à reprendre la plume pour faire le bilan de tout ce que j’ai testé, depuis un an, afin de lutter, seule (ou presque) contre la spasmophilie.
Comme si je voulais tourner la page et aller de l’avant… Ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi, mais bon, je me devais tout de même de te dire que je vais mieux…beaucoup mieux, même !

Rappel (source Wikipédia) : la spasmophilie est un syndrome regroupant un ensemble de symptômes liés à un état anxieux. Elle correspond à une réaction de peur et à ses manifestations, mais qui se produit de façon inappropriée ou disproportionnée par rapport à l’environnement.

Des symptômes à expression musculaire peuvent être observés :

  • crampes, fourmillements dans les jambes, les bras, les mains et le visage ;
  • contractures des masseters avec difficultés à ouvrir la bouche ;
  • fasciculations des paupières et de différents groupes musculaires ;
  • crispations, contractures ;
  • douleurs musculaires;

Des symptômes à expression neuropsychologique peuvent être observés :

  • « boule » dans la gorge, gorge serrée ou sensation d’étouffement, troubles de déglutition à vide;
  •  nausées ;
  • véritables vertiges rotatoires ;
  • spasmes intestinaux, colites et ballonnements ;
  • picotements au niveau des doigts, des lèvres, des gencives, des paupières, du visage (paresthésies) ;
  •  impressions vertigineuses
  • impossibilité de réfléchir, impression plus ou moins constante d’être dans le « brouillard », problèmes de mémoire ;
  • sensation de chaleur ou de froid;
  • oppression thoracique ;
  • douleurs thoraciques ;
  • variabilité tensionnelle ;
  • difficulté ou impossibilité de marcher ;
  • troubles du sommeil ;
  • fatigabilité accrue ;
  • troubles de l’humeur ;

 Je n’ai conservé que les troubles que j’ai effectivement ressentis, mais il y en a d’autres. Il y a un an, suite à une crise de vertiges qui m’a terrassée pendant 5 jours consécutifs, j’ai décidé que je devais vraiment réagir et modifier ma façon d’appréhender les divers évènements de l’existence.

Don Quichotte, un précurseur?

Pendant des années, l’injustice et l’insatisfaction permanente m’ont minée. L’angoisse quasi chronique dont je souffre n’arrangeait rien. Et même si, l’injustice de ce monde est bien réelle, il est tout à fait vain, voire carrément néfaste, de ruminer. L’injustice fait corps avec l’humanité et il serait temps que j’en prenne mon parti. Nous n’avons d’action que sur notre propre comportement, nous ne sommes pas maître du comportement des autres. Dilapider son énergie dans un combat perdu d’avance, à quoi bon hein? Cela semble tellement évident, dis comme ça, mais il en aura fallu du temps avant que je comprenne vraiment le pouvoir de l’acceptation et son rôle sur ma santé.

La méditation m’a sauvée !

Autant la thérapie que j’avais entamée pour me sentir mieux n’a pas servi à grand chose en ce qui me concerne, autant la méditation guidée a réellement transformé ma vie. Car oui, je te le dis, la méditation a changé la personne que j’étais, et notamment dans le cadre de mes relations avec les autres. Elle m’a aidée à abandonner mes griefs, ma rancoeur envers ceux qui ne s’étaient pas comportés comme ils l’auraient du (je te ferais grâce des détails). Elle m’a aidé à faire preuve d’empathie et particulièrement vis à vis de ceux qui ne le méritaient, à priori, pas. Et contre toute attente, mon relationnel s’est, du coup, grandement amélioré. C’est pour cette raison, que je pense que l’adage « plus on est bon, plus on est con » est une belle fumisterie. La gentillesse et la bonté ne peuvent engendrer du négatif et n’y vois-là rien de religieux, c’est juste une évidence. En présentant, un abord ouvert et cordial, tu génères une réaction similaire. Bon, j’ai envie de dire, généralement car j’imagine que tu trouveras toujours une exception à la règle, surtout suivant les circonstances.
Petit plus, la méditation peut aussi améliorer le sommeil, souvent mis à mal en cas de spasmophilie.

Ici et maintenant!

Vivre le moment présent sans se soucier d’hier ou de demain, est aussi un élément clé. Pourtant, c’est une chose que nous avons beaucoup de mal à mettre en pratique dans notre société, où tout doit aller vite, où il faut anticiper, où il faut jouer sur plusieurs tableaux, où il faut se projeter… Alors que vivre dans le présent aide à maîtriser, entre autre, la peur du lendemain incertain et question lendemain incertain, je crois que nous avons notre dose actuellement. Nous n’avons aucune action possible sur le passé et « demain est un autre jour » comme le disait si bien Scarlett O’Hara, alors vivons le moment présent, le mieux possible !
spasmophilie-ou-j-en-suis

Etre bien via Shutterstock

La gratitude… 

En psychologie positive, la gratitude a le vent en poupe, en ce moment. Mais là encore, il n’y a que de la logique, remercier et se satisfaire de ce que l’on a, au lieu de poursuivre des chimères, aide à se guérir de l’insatisfaction par exemple et de ce fait, à se sentir beaucoup mieux. Prendre conscience et apprécier ce que l’on a au lieu de lorgner chez le voisin, voilà ce qui devrait être notre principal moteur car, l’envie et la comparaison ne nous sont pas profitables.

L’exercice physique, y a que ça de vrai !

C’est une non-sportive qui te le dit. Trouver l’activité physique qui nous correspond peut guérir de nombreux maux et notamment, en ce qui me concerne, de la spasmophilie, l’exercice ainsi que la nature ! Rien de tel donc que de marcher dans la campagne pour se sentir mieux, car je ne suis pas sûre que courir sur un tapis, dans une salle, ait le même effet. Se fatiguer physiquement (comme ne l’illustre pas la photo ci-dessous) peut aussi agir sur la qualité du sommeil.
spasmophilie-ou-j-en-suis

Pourquoi ne pas, tout simplement, s’allonger dans l’herbe? via Shutterstock

En conclusion, sache que j’ai stoppé le traitement aux plantes que j’ai pris durant des mois pour faciliter mon endormissement et calmer mon anxiété.
J’ai accepté de devoir me lever au moins une fois par nuit, car si mon cycle de sommeil est ainsi, autant faire avec.
Je médite presque tous les jours et je marche autant que je peux.
Enfin, l’hypnose n’a pas eu l’effet escompté sur moi (enfin, peut-être m’en serais-je mieux sortie avec un autre praticien…).

Même si je vais mieux, il n’est pas exclu que j’aille consulter un acupuncteur, parce que l’on ne va pas se mentir, chasser le naturel, il revient au galop. Une certaine vigilance est indispensable afin de ne pas se laisser envahir de nouveau, insidieusement, par cette spasmophilie, qui est toujours tapie quelque part…à n’en pas douter.

P.S. :Et sinon, toujours le concours sur mon compte Instagram jusqu’au 6 décembre minuit (si tu n’es pas fan de tatouage temporaire, offre-le !).

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Tumblr

Chiffons and co, blog Lifestyle, Mode, Voyage

Le blog avec une pincée de Mode, un zeste de décoration, une larme de voyage, un soupçon de cuisine et quelques tranches d'humeur (humour)...Garanti sans colorant, ni conservateur ^^

  • tania

    contente d apprendre que cela va mieux de ce côté la
    c est ainsi plusieurs choses qui t ont amené à ce résultat
    félicitations

    1 décembre 2016 at 6 h 41 min Répondre
  • matchingpoints

    C’est une belle nouvelle !
    Il n’est pas évident de ne pas se soucier de notre demain.
    Vivre le présent, c’est aussi notre credo !
    Bonne semaine

    1 décembre 2016 at 7 h 56 min Répondre
  • sysyinthecity

    ravie que ça aille un peu mieux pour toi, je te comprends tout à fait, je suis restée des années à me réveiller la nuit toujours à la même suite à de gros chocs émotionnels. j’arrive à mieux dormir désormais, je me défoule au sport qui me fait énormément de bien, et puis j’essaie d’aller de l’avant, ce n’est pas toujours facile, mais on ne peut pas vivre avec tout le malheur du monde sur ses épaules
    bisous
    sysy

    1 décembre 2016 at 8 h 47 min Répondre
  • christine

    C’est chouette que cela aille mieux car ce type de maladie doit pas mal scléroser. Pour l’hypnose,je pense que la personne joue beaucoup pour le résultat.

    1 décembre 2016 at 11 h 02 min Répondre
  • l'angevine

    parfois,on doit travailler sur soi-même et on doit refaire sa vie autrement pour aller mieux…

    1 décembre 2016 at 15 h 18 min Répondre
  • arlette

    contente que tu aies trouvé une méthode pour aller mieux ….

    bon we

    1 décembre 2016 at 23 h 58 min Répondre
  • Sylvie, Enfin moi

    Je comprends ce que tu subis, c’est bien pour toi d’avoir trouvé une bonne méthode pour toi
    Bisous

    2 décembre 2016 at 16 h 25 min Répondre
  • MadeleineMiranda

    J’espère que tu vas continuer à aller mieux! La vie est faite de hauts de bas, d’inquiétudes, d’angoisses… De véritables montagnes russes parfois! Mais c’est la nature même de la vie 🙂 Personnellement je m’entraîne à voir le bon côté des choses et à profiter des petits plaisirs qui rendent la vie plus douce. C’est un véritable art qui s’apprend 🙂

    Bon week-end 🙂

    3 décembre 2016 at 13 h 20 min Répondre
  • Aglaé

    Je suis désolée de lire tous ces symptômes pénibles mais contente que tu aies trouvé des pistes pour t’en sortir. Ça devait être super dur de vivre avec ça.
    Je ne connais pas la méditation mais je pratique la sophrologie et c’est une aide puissante. Et marcher dans la nature, ça fait toujours du bien, physiquement et moralement.
    Bisous !

    3 décembre 2016 at 19 h 56 min Répondre
      • Aglaé

        Et alors ? Qu’en as-tu pensé ? Pour moi il est essentiel de trouver le bon praticien, la personne avec qui tu pratiques joue pour une immense partie de la qualité de la séance 😉

        4 décembre 2016 at 10 h 44 min Répondre
  • PetitDiable

    Je suis ravie de voir que tu vas dans le bon sens! Agir pour guérir il n’y a que ça de vrai. Et je plussoie l’acupuncture, j’ai essayé, j’ai bien aimé!

    3 décembre 2016 at 20 h 19 min Répondre
  • Jo Ridee rieuse

    je suis comme toi, quand quelque chose ne va pas, je vais chercher dans les solutions ‘naturelles’. Je me méfie un peu de ce que le médecin peut prescrire. Souvent, cela n’apporte pas de solution, ça ‘cache’ simplement les symptômes.
    Courage et détermination, c’est ce qu’il faut pour avancer dans ce cas. Je vois que tu ne baisses pas les bras mais je peux comprendre que certaines personnes, épuisées, n’arrivent pas à remonter la pente et traînent ce mal comme un boulet.

    4 décembre 2016 at 9 h 00 min Répondre
  • Koalisa

    C’est vraiment chouette que tu ailles mieux !

    4 décembre 2016 at 9 h 05 min Répondre
  • theclothespaper

    C’est très intéressant, j’ai appris beaucoup de choses car je ne connaissais pas !

    4 décembre 2016 at 20 h 38 min Répondre
  • Caro*

    Bonjour Arwen, j’espère que tu vas bien ? Je suis heureuse de voir que tu as trouvé un certain équilibre à l’heure actuelle face à cette maladie et que ta détermination est plus grande encore pour avoir le courage de l’affronter. Bisous et à bientôt 🙂

    8 décembre 2016 at 10 h 57 min Répondre
  • Melle Blanche

    C’est long entre la prise de conscience, la prise au sérieux, les bons interlocuteurs, les moyens pour contourner ou éradiquer.
    Si tu te sens mieux, c’est déjà très bien.

    16 décembre 2016 at 10 h 24 min Répondre
  • Nina

    Je te parlais justement de cette saleté de « maladie », qui est arrivée aussi sur moi, pas par hasard car je sentais depuis quelques temps que quelque chose n’allait pas dans la machine… J’ai vu mon médecin , avec son habituel Reposez-vous!!! Prescription d’anti-dépresseur…
    Mais les symptômes étaient toujours présents,
    Je mettrai en oeuvre ce que tu as appliqué pour te dire mieux, parfois, il ne faut pas faire grand-chose pour aller mieux dans son corps et dans sa tête.
    Je suis vraiment contente pour toi que tu te sentes beaucoup mieux et que tu aies sû trouver quoi faire?!?!
    Merci pour cette article , qui m’aide beaucoup car je suis un peu perdue.

    17 décembre 2016 at 7 h 45 min Répondre
  • lalydo

    Ca fait plaisir à lire! Je crois que l’exercice physique (sans excès) peut améliorer la santé sur beaucoup de points même si cela ne fait pas tout.
    (J’ai de la lecture en retard chez toi car je ne sais pas pourquoi, tes articles n’apparaissent plus dans mon feedly… Je rattrape cela!)
    Bises

    21 décembre 2016 at 17 h 32 min Répondre

Laissez un commentaire