to top

Les régimes, Linecoaching et moi !

Voilà quelques semaines que, pour raisons de santé (parce que soyons francs les régimes sont mauvais pour la santé, mais l’excès de poids l’est aussi), je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose pour perdre des kilos (pour soulager mon dos, mes articulations, faire baisser mon taux de cholestérol et j’en passe…).
Sauf que voilà, comment faire pour perdre du poids sans faire de régime ?
Grâce à Linecoaching.com qui m’a proposé de tester leur abonnement Premium durant 3 mois, je vais peut-être enfin le découvrir.
Attention :  article fleuve en vue !

les-regimes-linecoaching-et-moi

Dîner via Shutterstcok

Comment en suis-je arrivée là?

 

J’ai toujours eu un rapport un peu compliqué avec la nourriture (et je pèse mes mots^^), mais  faut dire que j’aime manger et surtout que je suis un bec sucré forever (le sucre, c’est le mal : haha !). Cependant, plus que la quantité, c’est la qualité qui m’intéresse en priorité, et depuis longtemps maintenant.
Pourtant, toute ma vie, je suis allée à l’encontre de ma nature de « bonne vivante » (je voulais être mince envers et contre tout), en testant allègrement tous les régimes possibles et imaginables, et même des traitements médicamenteux d’ailleurs, j’ai aussi suivi une thérapie comportementale et cognitive durant des lustres (en vain) : j’ai donc perdu 20kg, repris 20kg, reperdu 20kg et repris…..l’enfer, quoi !
J’ai donc stoppé ce cercle vicieux, il y a environ 10 ans.
J’ai donc, sans surprise, repris les kilos perdus et en bonus, quelques kilos supplémentaires… Cette prise de poids a d’ailleurs été fortement accentuée par des variations hormonales, mais bon, j’en avais pris mon parti. Malgré la difficulté à trouver des vêtements qui me plaisent dans ma taille (et tu sais à quel point, cela compte pour mon coeur de modeuse !), je n’ai pas failli : les régimes, plus ja-mais!
Et puis, j’ai commencé à avoir des remarques des médecins concernant la possible implication d’un excès de poids dans l’aggravation de mes problèmes de santé. Mais, ce qui m’a surtout perturbé, c’est que ce poids soit un frein à la marche que je pratique avec tant de joie : mes articulations souffrent, je m’essouffle dès qu’il y a le moindre dénivelé, la chaleur m’insupporte et j’ai commencé à ressentir des douleurs aux talons suite à une aponévrosite plantaire (je ne la connaissais pas non plus celle-là, avant d’en souffrir ^^), douleurs qui seraient accentuées par l’excès de poids.
Je dois dire que ça a été la goutte d’eau qui a fait débordé le vase.
Mais, malgré toute ma bonne volonté, il ne s’est pas passé grand chose depuis, jusqu’à cette proposition, qui est, comme qui dirait, arrivée à point nommé.

Mais Linecoaching, késako ? 

Linecoaching s’appuie sur la méthode mise au point par Gérard Apfeldorfer, psychothérapeute et par Jean-Philippe Zermati, nutritionniste. Ce programme minceur en ligne propose un coaching personnalisé, à la fois comportemental, alimentaire et sportif. Linecoaching aide à modifier son comportement alimentaire, afin de maigrir de façon saine et durable, adaptée à ses besoins, et sans privations ni danger pour sa santé.

 

Les différentes étapes du programme

 

Je me suis donc inscrite sur le site où j’ai répondu, dans un premier temps, à plusieurs questionnaires pour déterminer les raisons pour lesquelles je mange plus que je n’en ai besoin (parce qu’il n’y a pas de secret hein…si on grossit, c’est que l’on consomme plus que ce que l’on brule!). Une fois, ces questionnaires remplis, j’ai commencé le carnet découverte où j’ai du noter toutes mes prises alimentaires sous la forme de sensations ressenties (en fait, on répond à des questions précises) : pas forcément facile et surtout un peu fastidieux !
Mais, bon, je n’ai jamais pensé que tout allait s’arranger comme par magie hein…
Le site propose aussi chats, forums, groupes divers afin de partager avec d’autres membres (pas testé), ainsi que des exercices physiques pour reprendre contact avec son corps. Je dois dire, qu’à part la marche, je n’avais guère envie de faire une autre activité physique, sans avoir perdu, au préalable, quelques kilos : question de me faciliter les choses.
J’ai donc répondu aux quiz du carnet découverte pendant une semaine, avec les restrictions habituelles à ce type de questionnaire, à savoir l’impossibilité d’exprimer des nuances. Mais, la case « observations » permet de compenser +/- cet inconvénient. Sinon, le carnet découverte permet de mettre en évidence les dérives qui font partie de notre quotidien. En ce qui me concerne, j’ai une fâcheuse tendance à manger sans  réelle faim (parce que c’est l’heure, parce que je suis énervée, parce que…) et à ne pas me soucier de la satiété (enfin, ce n’est pas toujours le cas non plus hein….).
Du coup, le jour qui a suivi la fin de mon carnet découverte, j’ai fait l’impasse sur le déjeuner, faute d’avoir eu faim à midi (pour cause de dégustation de viennoiseries dans la matinée : bonjour les tentations au bureau !). Sauter le repas de midi ou même le repousser (vu que j’ai finalement déjeuné à 17h30), voilà qui n’est pas dans mes habitudes, mais ça ne m’a posé aucun problème insurmontable (comme quoi…).
En plus, je n’ai pas terminé ma portion, à 17h30, considérant que j’avais suffisamment mangé.
Bref, respecter sa faim plutôt que de se conformer aux habitudes et aux horaires, voilà une des bases de cette méthode et c’est là-dessus que je vais donc travailler.
J’ai aussi eu mon premier entretien, au bout d’une semaine, avec une thérapeute nutritionniste, par téléphone. Je dois dire que j’étais un peu inquiète à l’idée de cet échange, parce que je ne suis pas très à l’aise pour discuter au téléphone, sans voir mon interlocuteur (à fortiori avec une parfaite étrangère, à qui je suis sensée raconter des trucs très personnels, voire intimes)  : bref, ça a tendance à me paralyser ! Et pourtant, tout s’est très bien passé et le prochain rendez-vous a donc été fixé dans 3 semaines !
Cet entretien m’a reboostée et je suis donc prête à découvrir la faim, par le biais d’exercices sur 4 jours. Apprendre à déceler la faim et à la respecter, voilà le but de ces exercices qui se sont avérés être un peu dur, en tout cas, au début. Chaque jour, il a fallu repousser, un peu plus, le moment de me nourrir, en étudiant les signes de la faim et surtout en apprenant à les reconnaître : seule manière de dissocier les envies de manger par gourmandise, par ennui, pour se réconforter, de la faim véritable.
Au moment où tu me liras, j’aurais commencé un nouveau cycle de 4 jours, en supprimant le petit déjeuner cette fois (Oh rage, oh désespoir !) et en attendant patiemment les signes de la faim, sans manger mes crayons et stylos, voire ma gomme et cela va de soit, sans insulter tout le monde autour de moi.
C’est pas gagné d’avance, car du coup, je n’ai plus de goûter (oui, parce que je goûtais), ni de petit déjeuner, donc de moments où je peux manger sucré (je te rappelle qu’il faut respecter sa faim et la satiété), mais, je suis prête à relever le défi bien que l’absence de sucre me place dans un état de manque (comme une droguée quoi…).
Bon, quant à savoir si mon entourage le sera…(prêt), c’est une autre histoire !
les-regimes-linecoaching-et-moi

Gâteau de Noël via Shutterstock :  J’me le mangerais bien en entier…. Naaaannnnn!

 

Mon avis, après deux semaines … 

Lorsque je me suis lancée dans cette expérience, je n’avais pas d’attente particulière, mais j’étais prête à jouer le jeu (à donf!). Force est de constater que je suis agréablement surprise, par le programme Linecoaching pour maigrir, qui est vraiment très complet. Autant, je connaissais et respectais la méthode Zermati, autant, j’avais quelques doutes, quant à l’application de cette méthode via un site internet (c’est quand même pas la même chose que d’échanger directement avec M. Zermati, installée dans son bureau. Bah, ça ne doit pas être le même tarif, non plus!). Et pourtant, non seulement, j’ai perdu du poids dès la première semaine (1kg600), mais contre toute attente, j’ai aussi commencé le programme de remise en forme dont j’adore les sessions plutôt brèves et le fait que j’y retrouve aussi de la marche (même si j’ai préféré débuter au niveau 1, hein…).

 

Rendez-vous est donc pris pour le prochain article, au bout de la période d’essai des 3 mois : j’ai presque hâte d’y être, tellement, je reprends confiance dans ma capacité à résoudre, enfin, ces problèmes de poids (on croise les doigts)!

 

Edit du 23/05/2018 : au bout de 2 semaines, j’ai perdu 2,5 kg.

Pour en savoir plus sur cette méthode, lire aussi « Zermati et moi  » sur le blog « Pensées by Caro », qui a suivi une thérapie de plusieurs années avec M.Zermati.

!important;

 

J’aime cet article



Chiffons and co, blog Lifestyle, Mode, Voyage

Le blog avec une pincée de Mode, un zeste de décoration, une larme de voyage, un soupçon de cuisine et quelques tranches d'humeur (humour)...Garanti sans colorant, ni conservateur ^^

  • PetitDiable

    Ca a l’air chouette! J’espère que tu pourras réussir à faire ce que tu veux surtout!

    22 mai 2018 at 8 h 30 min Répondre
  • Jo Ridee rieuse

    Je suis toujours très admirative quand une personne réussit à perdre du poids. Effectivement, comme tu dis, il faut ‘manger moins’ (c’est la base) et ne pas trop se priver (pour ne pas vider le frigo, un soir de blues). Donc, c’est compliqué ! Et il faut ce fameux DÉCLIC, ce moment où l’on se dit que ce n’est plus possible, ces petites rondeurs logées un peu partout.
    J’ai repris un peu de poids, c’est sans doute hormonal. J’attends le déclic qui pourrait être – Les vacances arrivent ! Mais non, rien n’y fait, je n’ai pas encore décidé de m’y mettre.
    Et ce matin, en lisant ton billet, je n’ai pas plus envie de suivre ton exemple. C’est consternant, tant pis pour moi.

    22 mai 2018 at 10 h 42 min Répondre
  • matchingpoints

    Tellement de choses ont été dites à ce sujet ! Le printemps est là et c’est toujours pareil, le fait de nous exposer en maillot et en robe un peu plus échancrées nous fait paniquer.
    Nous vous souhaitons bonne chance, quelques kilos de moins (puisque c’est le but de la chose…) et surtout, que vous soyez contente de vous !
    A suivre…

    22 mai 2018 at 11 h 02 min Répondre
  • christine

    Je croise les doigts pour toi. J’ai eu de gros problème de poids dans ma jeunesse, jusqu’à tomber dans l’anorexie, ensuite devenue très ronde. Tout s’est arrangé avec l’arrivée de mes enfants et je n’ai plus aucun problème. depuis que j’ai jeté ma balance, tout va bien.
    Par contre avec mes clientes, chacune a fait des régimes parfois très cher (elles ont cassé un PEL) pour ne pas avoir de résultat. J’ai une cliente qui est passé de la taille 46 à la taille 38 et qui est stable mais suite a de gros problème de santé, elle est passé par un oncologue et en fait, il s’avérait que des aliments classés comme bon pour l’alimentation ne l’était pas pour son organisme.
    A dans trois mois, tu nous raconteras la suite. (Perso je ne pourrai pas me passer de petit déjeuné, j’ai toujours faim quand je me lève.)

    22 mai 2018 at 11 h 04 min Répondre
  • Ludivine

    Coucou ! Je n’avais jamais entendu parler de ce programme, pourtant je suis adepte de ce genre de truc. Je tenterai bien l’expérience, j’ai réussi à perdre 5kg en mangeant, mais je ne sais pas tellement quoi faire pour en perdre plus. Bisous

    22 mai 2018 at 13 h 37 min Répondre
  • Koalisa

    Bravo, tu as déjà des résultats en peu de temps ! Bonne continuation !

    22 mai 2018 at 16 h 44 min Répondre
  • chocoladdict

    ça m’intéresse carrément ! j’ai eu la proposition mais je n’ai pas donné suite, j’ai tellement marre des régimes ..ok c’est pas un régime mais est ce qu’au final on peut manger des pâtisseries et du chocolat ? parce que c’est un de mes plaisirs dans la vie et si je devais arrêter complètement le sucre, je trouverai la vie super triste…bref hâte de voir ce que cela donne sur la durée !
    et bravo pour ta motivation ! (j’ai l’impression de ne plus en avoir alors que j’ai clairement pas mal de kilos en trop )

    23 mai 2018 at 13 h 46 min Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.