to top

Un pas après l’autre….

Dernièrement, j’ai été interpellée par un article paru dans Flow où l’auteur racontait que même, si elle avait tenté, à plusieurs reprises et de manière récurrente, de réaliser une partie de ses envies et de ses rêves comme jouer du piano, lire davantage, etc…, elle finissait invariablement, par tout abandonner, en cours de route, car le quotidien et ses corvées reprenaient toujours le dessus. Ahlala, si je devais écrire la liste des choses que j’ai entreprises et abandonnées, ça risquerait de me prendre un sacré bout de temps, mais ce qui est sûr, c’est que le sport figurerait en bonne place dans la dite-liste.

Mais la bonne nouvelle, c’est que l’auteur de l’article aurait peut-être trouvé la solution, à savoir le kaizen, l’art japonais du changement, qui consisterait donc, à changer certes, mais sans se précipiter tête baissée dans un nouveau projet, mais plutôt en y allant en douceur, en respectant de petites étapes, voire de toutes petites étapes.

Et, ça, vois-tu, ça m’a semblé familier…

un-pas-apres-l-autre

Développement personnel via Shutterstock

Quand on ne veut pas tout chambouler…

Mes lectrices n’ignorent pas que je ne suis pas un foudre de guerre et que sortir de ma zone de confort me demande beaucoup d’efforts (quand je veux bien les fournir), car la plupart du temps, je préfère rester tranquillement dans mon cocon et m’y cramponner. La peur est effectivement souvent responsable de cet état de fait, la peur d’échouer, la peur de l’inconnu, la peur d’être déçue et même la peur de décevoir : je pourrais continuer ainsi très longtemps. Or, le kaizen pourrait m’aider à faire un pas, en dehors du cercle, plus facilement, en procédant par petites étapes, plutôt qu’en sautant à pieds joints en dehors de mon espace sécurisé et familier.

Un pas après l’autre…

Donc au lieu de me faire violence et de m’obliger à sortir de ce foutu cercle, je pourrais me contenter de poser le pied sur la ligne et attendre de voir ce qui se passe. Puis, je pourrais mettre un demi-pied en dehors (même pas peur) et m’apercevoir finalement que le ciel ne me tombe pas sur la tête. Bon, je pense que tu as compris le principe, procéder, pour toute chose, par étape, permettrait au cerveau de s’habituer et par-là même, de faire perdurer les fameux petits changements qui ont été enclenchés et donner envie d’aller un peu plus loin. Ben, j’ai trouvé cette façon d’appréhender le problème plutôt logique et j’ai donc décidé de me l’appliquer à moi-même. En même temps, le but étant d’évoluer sans effort et sans obligation, je n’ai vraiment rien à perdre à essayer.

D’ailleurs, si je réfléchis bien, c’est ce que j’ai tenté de mettre en place avec la marche, dans le but d’arriver aux 10000 pas par jour…si je peux. Le corps et l’esprit s’habituant peu à peu réclameront d’eux-même davantage. Et ça, je l’ai déjà perçu avec la marche car les jours où je n’atteins pas mon quota, le manque se fait ressentir.

C’est aussi ce que j’ai mis en place avec le tri dans la maison. J’aurais pu me décourager devant l’ampleur de la tâche, et ne pas trouver en moi, ni l’envie, ni la force de m’y lancer. Mais j’ai fini par le faire, petit à petit…et quand le temps manque, il est très valorisant de trier, ne serait-ce qu’un tiroir et de constater que, malgré tout, on avance (note que ce n’est pas du tout la méthode préconisée par Marie Kondo, tellement plus radicale, mais on s’en fout hein…).

Et la déco, on en parle de la déco ? Non, parce que là encore, nous procédons par petites touches, faute de pouvoir y consacrer tout notre temps et tout notre budget. Alors, certes, voilà 16 ans que nous vivons dans cette maison et nous sommes loin d’avoir terminés, mais plutôt que de nous dégoûter dans des chantiers qui dépasseraient nos possibilités, il vaut mieux y aller petit à petit.

Et pour finir, c’est aussi ce que j’ai mis en place pour lutter contre la spasmophilie, mais de ceci, nous reparlerons.

Bref, ne dit-on pas que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières? Que, petit à petit, l’oiseau fait son nid ? Que, comme pour l’environnement, chaque geste compte, même le plus infime….

Moi, en tout cas, j’en suis intimement persuadée.

un-pas-après-l-autre

Change via Shutterstock

Dans un monde sans cesse en mouvement, où l’obligation de résultats est imposée, tout doit aller très vite : on veut tout et tout de suite ! Cette méthode lente va donc à l’encontre de nos habitudes et surtout des préceptes de notre société. Pourtant, je suis persuadée que c’est la bonne méthode pour toutes les personnes, qui, comme moi, ont eu des échecs à répétition et/ou ne sont pas allées au bout de ce qu’elles entreprenaient. Dire que je pratiquais le kaizen sans en avoir conscience… Les journées n’ayant que 24h00, il vaut mieux faire un peu chaque jour que se lancer dans un truc énorme que l’on finira par abandonner : faut arrêter de se mettre la pression, les gars!

Avancer un pas après l’autre, n’est-ce pas la meilleure manière de marcher et de parcourir son petit bonhomme de chemin ? Doucement, mais sûrement ?

Et toi, t’en penses quoi?

A lire aussi : l’article paru dans Flow n°11 ainsi que le livre qui l’a inspiré, à savoir « Un petit pas peut changer votre vie : la voie du kaizen » de Robert Maurer, éditions le livre de poche.

P.S.: Comme je suis une déglingo, aujourd’hui, je vais te faire une confidence de la mort qui tue : c’est ma fête ! Mais chuuutttt….

Enregistrer

Enregistrer

Rendez-vous sur Hellocoton !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Partagez :Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on Tumblr

Chiffons and co, blog Lifestyle, Mode, Voyage

Le blog avec une pincée de Mode, un zeste de décoration, une larme de voyage, un soupçon de cuisine et quelques tranches d'humeur (humour)...Garanti sans colorant, ni conservateur ^^

  • Djahann

    Je pense exactement comme toi ! Je me retrouve dans ce que tu écris que ce soit pour la zone de confort que nous avons du mal à dépasser ou pour le « step by step » pour avance. C’est ce que j’essaie de faire maintenant. Je me suis souvent rendu compte qu’au fil des années j’avais peur et n’avançait pas.Donc maintenant, je fais par étape, j’avance, et tout se passe bien.

    7 novembre 2016 at 9 h 00 min Répondre
  • zenopia

    Bonne fête alors 🙂

    7 novembre 2016 at 9 h 01 min Répondre
  • PetitDiable

    Je pense que c’est une bonne idée, j vais me pencher sur la question…Bonne fête!!!

    7 novembre 2016 at 12 h 19 min Répondre
  • Koalisa

    La méthode Kondo ne m’a jamais tentée, je préfère y aller plus doucement aussi… Bonne fête !

    7 novembre 2016 at 13 h 42 min Répondre
  • matchingpoints

    Il vaut mieux une évolution qu’une révolution… 🙂 ! La méthode du Step by step est bien plus encourageant que de tout vouloir chambouler – et même ça demande un effort.
    L’idée des 10000 pas pr jour est superbe !
    Bonne fête

    7 novembre 2016 at 14 h 16 min Répondre
  • sysyinthecity

    Je ne connais pas du tout cette méthode, mais je trouve que l’idée est bonne, comme on dit petit à petit l’oiseau fait son nid, même si on est souvent impatient et que l’on voudrait tout faire 🙂

    7 novembre 2016 at 16 h 13 min Répondre
  • tania

    merci pour le partage je ne connaissais pas cette pratique
    ah oui les journées ne font que 24 heures je le déplore tous les jours
    découragé par les tâches me restant à faire je le suis aussi parfois

    7 novembre 2016 at 19 h 52 min Répondre
  • Jo Ridee rieuse

    C’est une bonne idée. Si j’avais connu ça quand les filles étaient adolescentes, j’aurais pu leur demander de ranger leur chambre UN PEU, de vider le lave-vaisselle UN PEU, d’arrêter de se chamailler UN PEU, de ne plus regarder d’émissions débiles UN PEU, enfin de se secouer UN PEU.
    Au lieu de crier.
    Les filles sont adultes maintenant et tout va bien. Cette méthode peut s’appliquer aux quinquas et + qui ne veulent pas tout révolutionner mais changer UN PEU.
    Je vais lire ce livre, ça m’intéresse BEAUCOUP.
    Merci pour cette découverte

    8 novembre 2016 at 7 h 14 min Répondre
  • l'angevine

    j’ai fait beaucoup de changement dans ma vie et j’évite tous les conflits et médias,pressions et les gens qui se plaignent sans cesse

    8 novembre 2016 at 8 h 53 min Répondre
  • christine

    Souvent, il faut faire cela en douceur. Quand je me suis mise au surf, j’y suis allée à mon rythme et quand j’en avais envie ; du coup maintenant c’est bon. Pour le sport, j’en fait régulièrement car je me suis inscrite en salle. sinon, j’arrêterai assez rapidement.
    Pour toute chose, il faut se faire du bien, se faire plaisir et ne pas chercher des performances qui nous ferons souffrir.

    8 novembre 2016 at 12 h 00 min Répondre
  • notrecarnetdaventures

    Je pense que chacun fait ce qu’il peut, à sa vitesse, et qu’il ne faut pas se brusquer, parce que chaque fonctionnement est différent et les méthodes ne sont pas adaptées à tout le monde ! ^^

    Bises,
    Anthony & Noémie – Blogueurs amoureux et facétieux sur notrecarnetdaventures.com
    On partage nos sorties culturelles, mais aussi notre quotidien plein de bonne humeur !

    9 novembre 2016 at 13 h 26 min Répondre
  • arlette

    bonne fête en retard …. de toute façon parfois la vie nous ralentit mais moi j’ai toujours tendance a essayer de garder le rythme ….mais je ne dis absolument pas que j’ai raison

    bises

    9 novembre 2016 at 23 h 11 min Répondre
  • Caro*

    Coucou Arwen, je suis complètement d’accord avec ton article, rien ne sert de tout bousculer pour changer, l’important c’est d’y aller progressivement. Bisous et bon weekend 🙂

    10 novembre 2016 at 22 h 16 min Répondre
  • Nina

    Je suis du genre à vouloir tout faire , tout de suite et tout à la fois et Catastrophe.
    Ton article me fait voir les choses différemment c’est vrai… Avançons petit à petit, une chose à la fois.
    A mettre en pratique si je veux avancer dans mes projets, mes rêves une à la fois .
    J’aime beaucoup ce magazine mais j’ai râté ce numéro 🙁
    Ta fête?…….

    16 novembre 2016 at 8 h 01 min Répondre
  • chocoladdict

    je pense que c’est tout à fait pertinent et qu’il faut apprendre à faire preuve de patience, parfois les résultats /retombées arrivent beaucoup plus tard qu’on ne le voudrait, le tout est de ne pas trop se décourager d’ici là : )

    16 novembre 2016 at 22 h 16 min Répondre
  • lalydo

    Avancer avec douceur permet de persévérer et d’aller au bout des choses, je pense… 🙂

    21 novembre 2016 at 22 h 06 min Répondre

Laissez un commentaire