to top
un-week-end-dans-le-luberon

Un week-end dans le Luberon !

Suite aux deux jours que nous avions passés en juillet, l’homme, qui a du capter mon message subliminal, m’a proposé de retourner dans le Luberon, pour un week-end, en août,  à l’occasion de son anniversaire.
Aussitôt dit, aussitôt fait !
D’autant plus que nous avons eu la très grande chance de trouver une chambre libre, au même endroit, que lors de notre dernier passage. Sauf que cette fois-ci, il y avait beaucoup plus de monde sur place (note à moi-même : ne plus aller nulle part au mois d’août !).
deux-jours-dans-le-luberon

Deux jours dans le Luberon!

Lorsque j’ai proposé à l’homme d’aller voir les champs de lavande dans le Luberon, comme nous l’avions déjà fait l’année dernière dans les Alpes de Haute-Provence, il a dit oui sans hésiter. Et donc, nous avons programmé, à l’arrache (ben oui, une semaine à l’avance, en saison : faut vraiment avoir un coup de chance pour trouver une chambre disponible !), une nuit dans le village de Lacoste, sans notre fils, moyennement intéressé par les photos de champs de lavande (va-t-en savoir pourquoi…).

Bon, et toi, prête à me suivre au pays de la lavande ?

5-bonnes-raisons-de-partir-en-vacances-en-belgique

5 bonnes raisons de partir en vacances en Belgique, surtout au printemps !

Durant les vacances de printemps, nous sommes donc partis tous les 3 en Belgique. Pourquoi la Belgique ???
Tout d’abord, parce que ce n’est pas loin (j’en ai un peu marre des longs voyages en avion), et puis, nous ne connaissions pas la Belgique et enfin, j’avais lu de beaux articles parlant de ce pays qui m’avaient donné envie de le découvrir. Même si nous avons eu du mal à tomber d’accord sur notre future destination de voyage, la Belgique a finalement été un bon compromis. De plus, le printemps nous offrait la possibilité de pouvoir nous en mettre plein les yeux, niveau fleurs et nous n’avons pas été déçus (enfin, surtout moi hein…).
une-nuit-dans-les-hautes-alpes

Une nuit dans les Hautes-Alpes!

J’ai quitté le lac de Côme à regret (tu m’étonnes ^^). Mais, il le fallait bien hein… L’homme avait prévu, avant notre destination suivante, une halte dans les Hautes-Alpes, à Névache pour être précis ( le fiston et moi-même avons rigolé… jaune, quand il nous a annoncé le nom du village -d’avance toutes mes excuses aux habitants de Névache : c’est une réaction bien puérile, je vous l’accorde!-), parce qu’il faut savoir que l’homme aime la montagne (il randonne d’ailleurs l’été, seul le plus souvent). Bon, moi, la montagne, un peu moins, surtout après l’Italie, parce que sinon, et malgré les apparences, j’aime la nature, mais là, le changement était un peu… brutal !

Avec le recul, en regardant les photos de retour chez moi, je me dis que c’était quand même bucolique à souhait et bien reposant…