to top

Deux jours dans le Luberon!

Lorsque j’ai proposé à l’homme d’aller voir les champs de lavande dans le Luberon, comme nous l’avions déjà fait l’année dernière dans les Alpes de Haute-Provence, il a dit oui sans hésiter. Et donc, nous avons programmé, à l’arrache (ben oui, une semaine à l’avance, en saison : faut vraiment avoir un coup de chance pour trouver une chambre disponible !), une nuit dans le village de Lacoste, sans notre fils, moyennement intéressé par les photos de champs de lavande (va-t-en savoir pourquoi…).

Bon, et toi, prête à me suivre au pays de la lavande ?

 

Nous sommes donc partis assez tôt le matin, en direction de la Tour d’Aigues où nous avons fait une halte. Tour d’Aigues que nous connaissions déjà pour y avoir vu l’exposition « Alice au pays des merveilles », il y a déjà 6 ans (pffiiiit, que ça passe vite!).

La photo incontournable de la campagne, à cette saison…

Notre seconde halte s’est déroulée dans le joli village perché de Saignon que j’ai beaucoup apprécié et pas seulement pour la très bonne pâtisserie que j’y ai dégustée et qui s’appelait « Louis Philippe », si nos souvenirs sont bons.

Pour la petite histoire, au départ, comme j’ai tendance à perdre la tête devant les pâtisseries, je ne devais prendre qu’une bouchée de la part de l’homme (pour goûter quoi), mais au final, j’ai mangé la moitié de sa part (ah ben, il n’était pas content hein…).

saignon-luberon

La place de Saignon n’est-elle pas trop mignonne?

Puis, départ pour Lacoste par le plateau des Claparedes : Lacoste, le petit village qui a fait couler beaucoup d’encre depuis le rachat d’une partie conséquente du-dit village par Pierre Cardin et où nous passerons la nuit dans une chambre d’hôtes parfaite, à mes yeux, en tout cas.

Idéalement situé dans le village, le domaine de Bonne Terre, où nous avons déposé nos valises, m’a enchantée. Ce domaine est tenu par un homme discret, mais charmant, qui nous a proposé, à notre arrivée, d’échanger autour d’un verre de rosé (pas de chance : nous  sommes, certainement, les seuls sudistes à ne pas boire de rosé^^).

En revanche, nous avons savouré notre baignade dans la piscine à débordement, après toutes ces heures de route, dans la chaleur, d’autant plus que nous avions la dite-piscine pour nous seuls : quel luxe ! Notre chambre confortable (télé, climatisation, WIFI, jolie déco) et à la terrasse privative (cool pour faire sécher serviettes et maillots), était très agréable. Nous avons particulièrement apprécié de petit déjeuner (pain, viennoiserie, confitures, miel, oeuf, yaourt, fromage, fruits, café, jus d’orange : il ne manquait rien !) face à la vallée, dans le joli jardin, aux nombreux oliviers (message personnel à l’homme : « dis, on y retourne quand ???).

deux-jours-dans-le-luberon

deux-jours-dans-le-luberon

En soirée, nous sommes partis faire un shooting dans les champs de lavande (ben oui, tu sais, c’est la raison de notre venue quand même). Sauf que d’autres avaient eu la même idée (fichtre!), des amateurs comme des professionnels, beaucoup de gens avec un certain sans-gêne et prêts à tout et n’importe quoi pour leur cliché parfait, même à couper la lavande, d’ailleurs…

Bref, ce fut un  spectacle édifiant, anthropologiquement parlant, dont je me suis souvenu, par la suite, lorsque j’ai lu l’article de Pauline. Puis, nous sommes  allés dîner à Bonnieux, à » l’Heure Bleue« . J’ai un peu souffert de la chaleur, ce qui a un peu gâché mon repas, mais j’en suis repartie avec la recette de leur cocktail maison, frais et léger, à souhait, ce qui a compensé ce désagrément^^.

deux-jours-dans-le-luberon

Photos prises entre 19 et 20h00.

deux-jours-dans-le-luberon

L’heure bleue à Bonnieux, sans rapport avec le restaurant, quoique…il est situé de l’autre côté de la rue, face à ce panorama !

♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥

Le lendemain, après notre si agréable petit-déjeuner, nous avons plié bagages, à regrets, et visité le village de Lacoste, qui est très joli, certes, mais qui semble cependant un peu éteint pour les touristes lambda que nous sommes (quasiment pas de commerces donc du coup, c’est pratique pour faire des économies ^^), comme expliqué via un lien ci-dessus.

deux-jours-dans-le-luberon

deux-jours-dans-le-luberon

Photo de droite : vue depuis le château !

deux-jours-dans-le-luberon

Vue depuis le village de Lacoste

Puis, nous avons repris la route vers le plateau d’Albion, via St.Christol, où d’autres champs de lavande, bien plus nombreux, nous attendaient : bonheur !

Notre périple nous a permis de constater que, suivant l’avancement de la floraison, les couleurs des champs varient. La couleur de la lavande est, en effet, plus soutenue quand elle est en pleine floraison, plutôt qu’au tout début de la dite-floraison.

Puis, nous avons fait une halte à Sault pour manger une glace à la lavande, cela va de soit.

deux-jours-dans-le-luberon

Petite précision : mon petit bouquet de lavande ne provient pas du champ !

deux-jours-dans-le-luberon

deux-jours-dans-le-luberon

Bon ben, là, ce n’est pas de la lavande, c’est quoi d’ailleurs ?

deux-jours-dans-le-luberon

deux-jours-dans-le-luberon

deux-jours-dans-le-luberon

Après s’être emplis les yeux et les narines de lavande, durant deux jours, il a bien fallu se rendre à l’évidence : l’heure de rentrer avait sonné…Snif !

Et toi, tu connais le Luberon?

 

Chiffons and co, blog Lifestyle, Mode, Voyage

Le blog avec une pincée de Mode, un zeste de décoration, une larme de voyage, un soupçon de cuisine et quelques tranches d'humeur (humour)...Garanti sans colorant, ni conservateur ^^

  • zenopia

    C’est le genre d’escapade qui fait un bien fou !

    9 juillet 2018 at 14 h 48 min Répondre
  • Jo Ridee rieuse

    En lisant ce billet, on entend chanter les cigales

    9 juillet 2018 at 15 h 42 min Répondre
  • christine

    C’est un endroit magnifique.

    9 juillet 2018 at 15 h 58 min Répondre
  • tania

    le genre d escapade que j aimerais
    cool de se faire cocooné dans de tels endroits
    yess pr la chambre d hôtes
    j ai entendu récemment tout ce que les gens étaient prêts à faire pr une photos c est dingue vraiment

    9 juillet 2018 at 19 h 26 min Répondre
  • sysyinthecity

    Hello, je ne connais le Luberon que de nom, mais voir les champs de lavande fait partie de ma liste d’envies, c’est absolument magnifique !

    11 juillet 2018 at 9 h 41 min Répondre
  • Julie Lab

    Je suis tombée en amour devant la place du village Saigon!! Mais que c’est beau!! Je suis du sud, mais je n’ai jamais mis les pieds dans le Lubéron… Honte à moi!! Très envie d’y aller, mais sans la foule sans gêne venue photographier les lavandes..Ca m’aurait complétement exaspéré…
    En tout cas, ton article est empli de belles photos.. Merci!
    des bisous!

    12 juillet 2018 at 22 h 10 min Répondre
  • Manon

    Oh que c’est joli! Ces champs de lavande laissent rêveur…

    12 juillet 2018 at 22 h 10 min Répondre
  • Margot

    Ces champs de lavande sont magnifique.
    Tu as du passe un super week end. C’est splendide.
    Et je comprends pas les gens qui ne respectent pas l’environnement pour prendre la photo parfaite.
    Des bisous
    Margot
    https://troughthepasturesofthesky.com

    14 juillet 2018 at 15 h 26 min Répondre

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.